Actu mond – Virginie veut « mettre fin aux rouages ​​de la mort »

Après que Donald Trump a fait campagne pour la réintroduction de la peine de mort, un autre État américain, la Virginie, abolit désormais la peine de mort.

La peine de mort est abolie dans l’État américain de Virginie. Les deux chambres du parlement de l’État ont voté en faveur de l’abolition, ne laissant que la signature du gouverneur Ralph Northam manquante. Son approbation est considérée comme certaine. « Il s’agit d’un pas en avant important pour garantir que notre système de justice pénale est juste et équitable », a déclaré Northam lundi dans une déclaration conjointe avec la présidente de la Chambre, Eileen Filler-Corn et le chef de la majorité au Sénat, Dick Saslaw. Aux États-Unis, 22 des 50 États ont jusqu’à présent aboli la peine de mort.

«Dans la longue histoire de la Virginie, cet État a exécuté plus de personnes que tout autre État», indique le communiqué. « Il est temps de mettre fin à ce mécanisme de mort. » La peine de mort n’est pas un instrument juste et efficace de justice pénale, a-t-il déclaré. Depuis 1976, il y a eu 113 exécutions dans l’État, selon le Centre d’information sur la peine de mort.

[Si vous souhaitez recevoir les dernières nouvelles de Berlin, d’Allemagne et du monde en direct sur votre téléphone mobile, nous vous recommandons notre application, que vous pouvez télécharger ici pour les appareils Apple et Android.]

Dans l’ensemble, la peine de mort est en baisse aux États-Unis. Dans de nombreux endroits, cela a à voir avec une opinion publique changeante, mais aussi avec des difficultés croissantes pour obtenir les substances nécessaires à l’injection létale. En outre, la peine de mort a tendance à conduire à de longs et coûteux différends juridiques.

Selon le Centre d’information sur la peine de mort, 17 personnes au total ont été exécutées par cinq États et le gouvernement fédéral en 2020. Le gouvernement fédéral n’avait pas appliqué la peine de mort depuis près de deux décennies. Cependant, l’administration de l’ex-président Donald Trump a poussé à sa réintroduction. Le nouveau président Joe Biden s’oppose à la peine de mort.

Ref: https://www.tagesspiegel.de

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *