Actu mond – La maison mère de la Macif rachète Aviva France pour 3,2 milliards d’euros

Défis

Finance et marchés

Par

Reuters

le 23/02/2021 à 08h43

2 min de lecture

Aviva vient d’annoncer la cession de sa filiale en France pour 3,2 milliards d’euros au nouveau groupe d’assurance Aéma Groupe, né de la fusion d’Aésio mutuelle et de la Macif. Le futur groupe atteindrait un chiffre d’affaires de 16 milliards d’euros et deviendrait le 5e assureur français.

Aviva a annoncé mardi un accord de cession de sa filiale en France pour 3,2 milliards d’euros au nouveau groupe d’assurance Aéma Groupe. / File photo / REUTERS / Simon Dawson

Aviva a annoncé mardi un accord de cession de sa filiale en France pour 3,2 milliards d’euros au nouveau groupe d’assurances Aéma Groupe.

Aéma Groupe, créé en janvier par la fusion de Aésio mutuelle et le groupe Macif, ont pour leur part annoncé avoir entamé des négociations exclusives pour le rachat d’Aviva France.

« Ce projet s’inscrit dans sa stratégie pour devenir un acteur de référence sur le marché de l’assurance en France », dit-il dans un communiqué.

Le futur groupe issu de cette transaction aurait un chiffre d’affaires de 16 milliards d’euros, ce qui en ferait l’un des cinq premiers groupes d’assurance en France, a ajouté Aéma Groupe.

l’assureur, qui compte 8 millions de clients, entend financer l’acquisition par ses propres fonds et une levée de dette subordonnée.

De son côté, Aviva a annoncé que la vente de sa filiale en France augmenterait son excédent de capital de 2,1 milliards livres (2,42 milliards d’euros).

Aviva Fra nce a réalisé un bénéfice net de 335 millions d’euros en 2019 pour un chiffre d’affaires de 7,8 milliards d’euros. Cette entité, qui compte 4 200 collaborateurs, s’appuie également sur un réseau de distribution composé de près d’un millier d’agents et d’autant de courtiers partenaires.

«L’opération renforcera la solidité financière d’Aviva, éliminera une volatilité importante et apportera une réelle visibilité au groupe », a déclaré Amanda Blanc, PDG.

Aviva prévoit d’utiliser le produit de la vente pour réduire la dette, investir pour une croissance à long terme et restituer le capital excédentaire aux actionnaires.

Amanda Blanc pilote actuellement un Aviva plan de redressement, qui vise à recentrer l’assureur sur ses principales activités en Grande-Bretagne, au Canada et en Irlande. Selon certaines sources, l’assureur cherche également à vendre ses activités en Pologne.

Votre adresse est utilisée pour envoyer les newsletters qui vous intéressent. Conformément à la loi Informatique et Libertés du 6 janvier 1978, mise à jour par la loi du 6 août 2004, vous disposez d’un droit d’accès, de rectification et d’opposition aux données vous concernant en écrivant à l’adresse abonnements @ challenges.fr

Votre adresse est utilisée pour envoyer les newsletters qui vous intéressent. Conformément à la loi Informatique et Libertés du 6 janvier 1978, mise à jour par la loi du 6 août 2004, vous disposez d’un droit d’accès, de rectification et d’opposition aux données vous concernant en écrivant à l’adresse subscriptions @ challenges.fr

Ref: https://www.challenges.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *