Actu mond – Guy Orsoni condamné à 4 ans de prison pour association de malfaiteurs

Ce lundi, Guy Orsoni, suspect de banditisme corse, a été condamné en appel à quatre ans de prison pour association de malfaiteurs en vue de délivrer de faux documents administratifs. Il a été condamné pour ces faits le 30 juin 2015 en première instance à huit ans de prison par la cour d’assises des Bouches-du-Rhône, qui l’a par la même occasion acquitté – ainsi que ses coaccusés – de deux meurtres. dans un gang organisé commis en Corse en 2009 et visant des membres du clan dit «Petit Bar».

L’appel du parquet général contre ces acquittements ayant été déclaré irrecevable par la Cour de cassation, Guy Orsoni a été retenté uniquement pour cette seule infraction concernant les faux papiers. L’avocat général Pierre Cortès a sollicité sa condamnation à six ans de prison avec un mandat de dépôt et une interdiction de séjour de cinq ans en Corse et Provence-Alpes-Côte d’Azur. Le 14 juillet 2009, un de ses amis a été contrôlé à la descente d’un ferry à Ajaccio en possession d’une enveloppe contenant quatre photos de Guy Orsoni et celles de trois jeunes Ajacciens. Tous les quatre étaient en fuite.

Devant la cour d’assises siégeant sans jurés, Guy Orsoni, 36 ans, a contesté toute appartenance à une association criminelle. Mais il a admis avoir envoyé ses photos en Corse à un correspondant à Corte afin d’établir une fausse carte d’étudiant. Ses trois coaccusés qui s’étaient retirés de leur appel voulaient de faux permis de conduire. «Nous avons demandé à [Guy Orsoni] s’il pouvait avoir un faux permis de conduire. Nous lui avons donné nos photos, mais il a dit qu’il ne pouvait rien nous promettre », a déclaré l’un d’eux.

Présenté par un enquêteur comme« une personnalité éminente du banditisme corse », Guy Orsoni est également mis en examen et sous mandat d’arrêt dans le cadre de l’enquête sur le meurtre d’un retraité, le 23 août 2018 en Corse. Sud, tué par erreur, selon le parquet. Guy Orsoni nie toute implication dans ces faits. Dans son acte d’accusation, l’avocat général a considéré que «Guy Orsoni (n’était) pas sorti de cette logique de règlement de compte». En octobre 2018, un mois et demi après avoir été blessé au bras alors qu’il conduisait dans sa voiture blindée, «Guy Orsoni a été arrêté avec une cagoule sur le visage et des armes à la main, près du domicile de la personne qui a essayé. pour le tuer », a rappelé l’avocat général.

Inscrit à l’université en deuxième année de langues étrangères appliquées, Guy Orsoni a dit vouloir rejoindre son père Alain Orsoni au Nicaragua,« pour empêcher mon fils de grandir dans cette contexte que je ne connais que trop bien « .

Monsieur C. « membre présumé du banditisme corse » une précaution qui fait sourire à la lecture des différents actes et circonstances constatés et accusés de ce monsieur …

Consultez les articles de la section Justice,
suivez les informations en temps réel et accédez à notre analyse de l’actualité.

FAQTutoriel vidéoPublicitéContactez-nousSitemapMentions légalesCGUCGV Charte de modérationPolitique des cookiesPolitique de protection des données personnelles Archives

Créez un compte pour accéder à la version numérique du magazine et à tout le contenu du Point inclus dans votre offre.

Pour ce faire, saisissez votre numéro d’abonné dans les paramètres de création de compte.

Titre associé :
Banditisme en Corse : Guy Orsoni condamné à 4 ans de prison pour complot criminel
World News – Guy Orsoni condamné à 4 ans de prison pour complot criminel
Guy Orsoni condamné à 4 ans de prison pour association de malfaiteurs
Le militant nationaliste corse Guy Orsoni condamné à quatre ans de prison

Ref: https://www.lepoint.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *