Actu mond – C to You: Julie Zenatti dénonce le « redonner aux victimes » des attentats

Julie Zenatti revient modestement sur l’agression qu’elle a subie dans sa jeunesse sur le plateau de C à Vous. La chanteuse a plaidé pour la liberté d’expression des femmes.

Il a fallu des années à Julie Zenatti pour ouvrir les blessures du passé. La chanteuse a révélé dans sa chanson phare Plein tirée de l’album Refaire danser les fleurs avoir été victime d’une agression durant sa jeunesse dans le quartier de la Bastille, à l’est de Paris. Un traumatisme qu’elle évoque sur le plateau de C à Vous sur France 5, lundi 22 février. « C’est une chanson qui me tient à cœur, a-t-elle plaidé. Aujourd’hui, avec la sortie de discours sur ces sujets, elle est revenue, elle est sortie .  »

Julie Zenatti est revenue sur une interview de Philippe Vandel, qui a provoqué la révélation en lui demandant si elle était la petite fille de la chanson. « Oui, je fais partie des statistiques. J’ai eu une mauvaise réunion, très jeune. Mais j’ai eu de la chance car j’ai été reconnue comme une victime. La brigade juvénile était incroyable avec moi, il a été arrêté. Mes parents étaient super. Malgré tout, J’ai grandi avec une sorte de honte. Aujourd’hui, la liberté d’expression, beaucoup de gens ne comprennent pas pourquoi les femmes ont besoin d’exposer cela au grand jour. En fait, il n’y a rien de pire dans la vie que de vivre dans la honte. « 

Julie Zenatti a déploré le manque de « bienveillance » envers la libération de la parole. «Je ne peux même pas imaginer toutes les femmes qui sont pointées du doigt et interrogées par les propos des victimes. Les commentaires que j’ai lus viennent principalement des femmes« non, mais ça va, c’est comment raconter une agression, mais pourquoi ne porte-t-elle pas plainte auprès des flics? (…) C’est tout ce qu’il faut réussir à changer. »Une chanteuse engagée.

Depuis sa plus tendre enfance, Julie Zenatti chante. Passionnée, elle anime des radio-hooks et des compétitions nationales. En 1997, elle …

00h07 parce qu’elle fait des interviews précisément parce qu’elle sort un album et en a été informée lors d’une interview. Nous sommes en 2021 et la honte a changé de camp !!!!

C’est bien que la parole soit libre … cela encouragera les victimes anonymes à porter plainte. Ce qui me met mal à l’aise, c’est que les célébrités parlent quand, en même temps, elles ont quelque chose à vendre.

Elle a tort. Il y a des victimes honnêtes et il y a quelques conteurs. Comme dans n’importe quel domaine de la vie.

Désolé, mais c’est ce que tout le monde pense, et il y a la plupart des menteurs qui cherchent à se faire de la publicité et surtout de l’argent, et ce ne sont pas que des femmes, c’est moi. agace toujours les femmes non, il y a aussi des hommes et des enfants. Pour les hommes depuis le covid-19, il y a eu une augmentation du nombre d’hommes recevant des coups de leur moitié, des viols et autres pour enfants.

Les informations recueillies par ce formulaire sont soumises à un traitement informatique pour les magazines Reworld Media et / ou ses partenaires et prestataires afin de pouvoir envoyer des bons plans et des offres promotionnelles.
Conformément à la loi modifiée « Informatique et Libertés » du 6 janvier 1978, vous disposez d’un droit d’accès, de modification et de suppression des données vous concernant.
Pour en savoir plus ou exercer vos droits, vous pouvez consulter nos conditions générales d’utilisation.

Ref: https://www.closermag.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *