Obsèques de Fatoumata Binta à Conakry : ce qu’ont dit Portos Diallo, Issa Soumah et Cellou Dalein

Tuée par balle hier jeudi en marge du début de la grève des enseignants, Fatoumata Binta Diallo, la jeune lycéenne de 12ème année, a été inhumée ce vendredi, 10 janvier 2020 au cimetière de Hamdallaye, dans la commune de Ratoma, peu après la prière de 14 heures. Une foule immense et très émue a accompagnée cette autre victime innocente à sa dernière demeure, a constaté sur place Guineematin.com à travers un de ses reporters.

Le domicile de la victime était noir de monde ce vendredi au quartier Hamdallaye (Kabalaya), dans la commune de Ratoma. En plus des membres de sa famille, il y avait la présence du chef de file de l’opposition guinéenne, Cellou Dalein Diallo, des autorités communales ainsi qu’une délégation du Syndicat Libre des Enseignants et Chercheurs de Guinée (SLECG) conduite par le secrétaire général adjoint, Abdoulaye Portos Diallo.

Issa Soumah, maire de Ratoma

Au micro de notre reporter, le maire de la Commune de Ratoma, Issa Soumah, a affiché toute sa désolation face aux tueries des jeunes dans sa commune. « Voir des jeunes être tués subitement et de façon impromptue, ça me touche énormément. Donc, c’est un message de compassion, de douleur et de tristesse que nous lançons à la famille de la victime. Nous souhaitons que cela s’arrête», dit-il.

Par ailleurs, Issa Soumah a rappelé aux forces de sécurité qu’elles doivent comprendre que les jeunes qu’ils tuent sont leurs frères, leurs sœurs. « Les tuer comme ça, ce n’est pas normal. Nous souhaitons que des enquêtes soient menées pour corriger cette injustice et que finalement on retrouve ceux qui tuent nos enfants ».

Abdoulaye Portos Diallo, Secrétaire général adjoint du SLECG

De son côté, le secrétaire général adjoint du SLECG, Abdoulaye Portos Diallo, a présenté les condoléances de sa structure, qui est à l’origine de la grève générale et illimitée en cours. Abdoulaye Portos Diallo a justifié l’absence d’Aboubacar Soumah, secrétaire général du SLECG, à la cérémonie parce que, parce qu’il était en conclave avec une délégation gouvernementale pour tenter de trouver une solution à la crise dans le secteur de l’éducation. « Nous sommes venus pour présenter nos condoléances à la famille de Fatoumata Binta Diallo. Nous rappelons que c’est seulement par le courage et la détermination qu’on pourra faire face à ceux qui font ces actes. Mais, Dieu sera toujours de notre côté pour qu’on puisse instaurer la justice dans ce pays », a-t-il dit entre-autres.

Le chef de file de l’opposition guinéenne, Cellou Dalein Diallo a conseillé les différentes familles de ne plus accepter d’enterrer leurs enfants s’ils sont assassinés, sans qu’il n’y ait un rapport d’autopsie. « Nous ne savons pas jusqu’où ceux-ci (les dirigeants : ndlr) veulent aller. Mais, si l’on tue quelqu’un comme ça, ne l’enterrons pas sans faire le rapport d’autopsie. Il faut attendre qu’on vérifie pour savoir quel type de balle l’a tué et dans quelles circonstances. Les parents doivent garder ces papiers. Aujourd’hui, ce sont eux qui font ce qu’ils veulent ; mais demain, on saura qui a fait quoi. Alors, que les parents attendent toujours le rapport d’autopsie », a-t-il conseillé avant d’encourager les jeunes à ne pas céder à l’intimidation.

Elhadj Mamadou Saïdou Barry, 2ème imam Kabalaya

Au nom de la famille, le deuxième imam de la mosquée de Kabalaya, Elhadj Mamadou Saidou Barry, a remercié l’ensemble des délégations avant de prier pour le repos de l’âme de feue Fatoumata Binta Diallo. Il a en outre prié Dieu pour que les auteurs des assassinats à Ratoma soient connus pendant qu’ils sont vivants.

Au moment où on quittait le lieu, aux environs de 17 heures, de nouveaux heurts avaient éclaté entre les forces de sécurité et des jeunes très en colère.

Alpha Assia Baldé pour Guineematin.com

Tél : 622 68 00 41



SOURCE : https://wordpress2.csse-tools.com/2020/01/11/obseques-de-fatoumata-binta-a-conakry-ce-quont-dit-portos-diallo-issa-soumah-et-cellou-dalein-6/?remotepost=2655

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *