L’armée de l’air du Burkina Faso a mené sa première opération aérienne conjointe avec la France


Notice: Undefined offset: 20 in /home/cssefgvz/wordpress1.csse-tools.com/wp-content/plugins/csse-wp-cross-site-suggestion-posts/csse-wp-cross-site-suggestion-posts.php on line 189

Notice: Trying to get property 'post_link' of non-object in /home/cssefgvz/wordpress1.csse-tools.com/wp-content/plugins/csse-wp-cross-site-suggestion-posts/csse-wp-cross-site-suggestion-posts.php on line 189

Notice: Undefined offset: 20 in /home/cssefgvz/wordpress1.csse-tools.com/wp-content/plugins/csse-wp-cross-site-suggestion-posts/csse-wp-cross-site-suggestion-posts.php on line 189

Notice: Trying to get property 'post_title' of non-object in /home/cssefgvz/wordpress1.csse-tools.com/wp-content/plugins/csse-wp-cross-site-suggestion-posts/csse-wp-cross-site-suggestion-posts.php on line 189

L’armée du Burkina Faso a mobilisé, pour la première fois, un avion Embraer EMB 314 Super Tucano, dans sa première opération aérienne conjointe avec des avions de chasse français, Mirage 2000D près d’Arbinda en décembre, a annoncé le ministère français des Forces armées, dans un communiqué rapporté par Press Tv.

Après une attaque du 24 décembre contre un détachement militaire burkinabé près d’Arbinda dans la province de Soum au nord qui borde le Mali, deux avions Mirage 2000D ont décollé de la base aérienne de Niamey pour mener l’opération conjointe avec l’armée de l’air du Burkina Faso (FABF), a indiqué Press Tv. « Une fois en vol, nous avons été immédiatement en contact radio avec le pilote d’un avion burkinabé Tucano », a expliqué le Commandant Jean-Baptiste, pilote de chasse et chef de la patrouille française Mirage 2000.

«Il nous a alors dit très clairement que les troupes burkinabé sur le terrain étaient attaquées.» Une fois que l’avion français est arrivé dans la région d’Arbinda, ils ont recueilli des informations sur la situation, l’équipage a informé le commandement français et réparti les tâches entre les deux avions. « Le premier Mirage a soutenu le camp et les troupes au sol, tandis qu’à bord du deuxième avion, nous avons recherché toute activité suspecte dans la zone », a déclaré le Commandant Camille, un navigateur du système d’armes.

Interdiction de survols

L’opération conjointe franco-burkinabé est intervenue un peu plus d’un mois après que le Burkina Faso ait demandé un préavis de 48 heures de survols militaires étrangers, avertissant que tout avion non identifié serait considéré comme «ennemi». Dans une lettre adressée aux attachés de la défense étrangère, le chef d’état-major, Brigadier-Le Général Moise Miningou, a noté que des «aéronefs non identifiés» survolaient les bases militaires et les zones d’opérations burkinabé.

Source: Press Tv



SOURCE : https://wordpress2.csse-tools.com/2020/01/11/larmee-de-lair-du-burkina-faso-a-mene-sa-premiere-operation-aerienne-conjointe-avec-la-france-3/?remotepost=3220

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *