2020, l’année de Royal Air Maroc ?

L’année 2019 s’est bien terminée pour la compagnie nationale marocaine : récompensée en novembre dernier par l’Association des Compagnies aériennes africaines pour sa bonne gouvernance, l’entreprise a aussi annoncé la date de son entrée officielle dans l’alliance internationale Oneworld, qui aura lieu en mars prochain. Pour RAM, l’année qui vient sera une année charnière : celle de la confirmation de ses bonnes performances.

Récompenses de l’AFRAA

En novembre dernier, l’Association des Compagnies Aériennes africaines (AFRAA) tenait sa 51e assemblée générale annuelle à l’île Maurice. Un rendez-vous organisé chaque année pour faciliter les synergies entre les acteurs d’un secteur aérien africain en pleine croissance.
Le forum rassemble des compagnies aériennes africaines, des autorités de l’aviation civile et plusieurs acteurs du domaine comme l’IATA — l’Association internationale du transport aérien — et l’AFCAC — la Commission africaine de l’aviation civile. En somme, un grand sommet dédié cette année au thème du « succès dans une Afrique intégrée et interconnectée ». Deux jours de forum, de débats et de rencontres à l’issue desquels plusieurs prix ont été remis. Or cette année, c’est la compagnie Royal Air Maroc qui a tiré son épingle du jeu avec les prix de la meilleure compagnie dans la catégorie « Global Operations » (activités mondiales) et « Best improved financial results » (meilleurs résultats financiers).

Des récompenses qui couronnent le développement de l’entreprise : compagnie historique du royaume, Royal Air Maroc a longtemps peiné à exister en dehors de son pré-carré marocain. Mais depuis quelques années, la compagnie surfe sur la croissance fulgurante de l’aérien Africain et s’impose progressivement comme une compagnie incontournable dans les échanges entre l’Europe, l’Amérique et l’Afrique. L’entreprise dessert aujourd’hui 100 destinations et en 2018, son chiffre d’affaires s’élevait à 1,57 milliard d’euros.

« Nous sommes extrêmement fiers de cette reconnaissance internationale » a déclaré le Président Directeur Général de Royal Air Maroc, Hamid Addou « Cette consécration nous incite à redoubler d’efforts pour la réalisation d’un marché unique africain du transport aérien qui permettra de supprimer les barrières protectionnistes afin d’aboutir à un essor du trafic aérien dans notre continent, porté principalement par les compagnies africaines. » Une déclaration qui illustre bien les ambitions de la direction du groupe : faire de RAM l’une des premières compagnies africaines et faire du Maroc la plaque tournante du transport aérien sur le continent. Mais le défi est de taille, tant la concurrence est rude désormais dans le ciel africain.

L’alliance OneWorld

Pour cela, la compagnie peut s’appuyer sur son intégration au sein de l’alliance Oneworld : après avoir approuvé l’arrivée de RAM il y a un an, les membres de l’alliance aérienne ont voté l’intégration officielle de la compagnie au 31 mars 2020. La Royal Air Maroc sera ainsi la première compagnie africaine à devenir membre à part entière de Oneworld, tandis que sa filiale régionale Royal Air Maroc Express deviendra membre associé de l’alliance.

Royal Air Maroc rejoindra ainsi des géants de l’aérien comme American Airlines, British Airways, Cathay Pacific, Iberia, Qantas ou Qatar Airways dans la troisième plus grande alliance de compagnies aériennes au monde. Un nouveau statut qui doit permettre à l’entreprise d’améliorer ses services tout en accélérant son développement. Depuis décembre 2018, les membres de Oneworld ont audité et validé les systèmes de sécurité de la compagnie marocaine ainsi que son système de réservations, désormais conforme aux standards des autres compagnies de l’alliance. Parallèlement, RAM a lancé un vaste programme de formation au profit de toutes ses équipes en contact avec les clients (centres d’appel, agences commerciales, personnels embarqués et présents lors des escales).

Porté par la croissance et le développement de la compagnie ces dernières années, ce processus d’intégration a été plutôt aisé pour RAM selon les dires de son PDG Hamid Addou : « Entre l’invitation et l’intégration officielle, nous aurons mis 15 mois pour faire partie intégrante de la prestigieuse alliance Oneworld, alors que la moyenne du processus d’intégration va de 18 à 20 mois. Cela s’explique en grande partie par le fait que nos systèmes étaient à un niveau supérieur qui facilitait leur mise en cohérence avec ceux de l’Alliance. »

La compagnie, fondée en 1957, a donc connu une sensible transformation ses dernières années. Mais le principal défi pour l’entreprise est désormais devant elle : dans un secteur — l’aérien Africain — particulièrement compétitif, RAM va devoir se maintenir au plus haut niveau et tenir la concurrence à distance. 2020 devra donc être l’année de la confirmation pour Royal Air Maroc.



SOURCE : https://wordpress2.csse-tools.com/2020/01/11/2020-lannee-de-royal-air-maroc%e2%80%89-6/?remotepost=2665

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *