Mamadou Lamarana tué par balle à Wanindara : témoignages émouvants de ses proches

Mamadou Lamarana tué par balle à Wanindara : témoignages émouvants de ses proches
Mamadou Lamarana tué par balle à Wanindara : témoignages émouvants de ses proches

Mamadou Lamarana Diallo, paix à son âme !

Venu de l’Europe pour passer les vacances en Guinée, Mamadou Lamarana Diallo, âgé seulement de 21 ans, a été tué par balle à Wanindara marché, dans la commune de Ratoma, dans la soirée d’hier jeudi 9 janvier 2020. La famille du défunt est plongée dans la tristesse et l’incompréhension au lendemain de cet autre meurtre qui s’est passé le premier jour de la grève générale et illimitée du Syndicat Libre des Enseignants et Chercheurs de Guinée (SLECG), a constaté sur place Guineematin.com à travers un de ses journalistes.

Originaire de Séfoûré, dans la sous-préfecture de Kankalabé, préfecture de Dalaba, Mamadou Lamarana Diallo a été tué à Wannindara marché alors qu’il était dans des courses pour le baptême d’un de ses frères qui devait avoir lieu ce vendredi, 10 janvier 2020.

Mamadou Alpha Diallo, frère aîné de feu Mamadou Lamarana Diallo

C’est l’information confiée au reporter de Guineematin.com par Mamadou Alpha Diallo, grand frère de la victime. « On avait un baptême aujourd’hui vendredi à Wannindara. Donc hier, mon frère et moi-même, nous étions occupés dans les préparatifs dudit baptême. Donc, Mamadou Lamarana Diallo a été tué par balle alors qu’il était allé chez notre grande sœur pour récupérer des chaises. Selon mes informations, il attendait qu’on ouvre le portail lorsqu’il y a eu un mouvement de foule. Donc, ça a coïncidé au passage d’un pick-up de la police qui a ouvert le feu. C’est là qu’il a reçu la balle. C’est un policier qui a tiré sur mon frère », a-t-il laissé entendre.

Mamadou Alpha Diallo dit avoir été très affecté par la mort de son frère qui devait retourner en Espagne les jours à venir. « Mon frère vivait en Europe. Il était venu passer un peu de temps en famille. Après deux mois de vacances, il devait retourner dans quelques jours encore. Il n’attendait que notre papa qui est allé au à Dubaï et qui doit rentrer dans une semaine. Je suis abasourdi par ce meurtre. Mon frère était beaucoup aimé, il était gentil avec tout le monde. Il me sera difficile de vivre sans lui. Ceux qui ont tué mon frère l’ont fait exprès. Je souhaite que le gouvernement prenne des décisions pour faire cesser ces tueries ».

Safiatou Diallo, mère de feu Mamadou Lamarana Diallo

Safiatou Diallo, mère du défunt, fortement émue, a dit avoir été surpris par cette disparition subite de son enfant. « Comme vous savez, on avait un baptême aujourd’hui. Donc, mon fils a pris la permission pour aller chercher des chaises. On s’est donné au-revoir. Mais, je ne savais pas qu’on ne se reverrait plus. Les forces de l’ordre doivent arrêter de tuer nos enfants. Ces enfants ne les ont rien fait. Mon fils m’avait quitté depuis 4 ans, car il vit en Europe. Il est venu il y a deux mois. Malheureusement, il était venu pour se faire tuer. Mamadou Lamarana était un garçon joyeux et souriant. Il était d’accord avec tout le monde ».

À noter que le corps du jeune Mamadou Lamarana Diallo est aujourd’hui à la morgue de l’hôpital Ignace Deen.

Ibrahima Sory Diallo pour Guineematin.com

Tél. : (00224) 621 09 08 18



SOURCE : https://wordpress2.csse-tools.com/2020/01/10/mamadou-lamarana-tue-par-balle-a-wanindara-temoignages-emouvants-de-ses-proches-2/?remotepost=1429

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *