Gabon – France : Pose de la première pierre pour la nouvelle ambassade de France à Libreville

Le Secrétaire d’État auprès du ministre de l’Europe et des Affaires étrangères de France, Jean-Baptiste Lemoyne, et le ministre gabonais des Affaires étrangères, Alain-Claude Bilie-By-Nze, ont procédé, le 9 janvier, à Libreville, à la pose de la première pierre de la nouvelle et future ambassade de France au Gabon. Un projet qui témoigne, selon les parties, de l’importance que la France attache à sa relation bilatérale avec le Gabon.

Jean-Baptiste Lemoyne et Alain-Claude Bilie-By-Nze posant la pierre symbolique de la future ambassade de France au Gabon. © Gabonreview

 

Arrivée à Libreville le 8 janvier, le Secrétaire d’État auprès du ministre de l’Europe et des Affaires étrangères de France, Jean-Baptiste Lemoyne, a procédé, le 9 janvier, avec le ministre gabonais des Affaires étrangères, Alain-Claude Bilie-By-Nze, en présence de l’ambassadeur de France au Gabon, Philippe Autié, du maire de Libreville, Léandre Nzué, à la pose symbolique de la première pierre de la nouvelle ambassade de France au Gabon.

Instantanées de la cérémonie de la pose de la première pierre symbolique de la future ambassade de France au Gabon. © Gabonreview

Alors que le site et le bâtiment actuel de l’ambassade, du consulat et de la trésorerie de France à Libreville ont atteint leur limite en terme d’espace, de confort et de sécurité, le Quai d’Orsay a pris l’initiative, depuis plusieurs mois, de moderniser cet outil diplomatique au Gabon. C’est dans ce sens qu’a eu lieu cette cérémonie consacrée à la pose d’une pierre symbolique sur le site devant abriter l’ambassade et le consulat.

Pour le Secrétaire d’Etat français, l’histoire entre la France et le Gabon est «riche et dense» et la pose de la première pierre démontre qu’elle embrasse aussi l’avenir. «Sans poser, à proprement parler, la première pierre d’une relation renouvelée, la construction de cette nouvelle ambassade marque notre volonté de bâtir un avenir commun», a-t-il dit.

Alain-Claude Bilie-By-Nze estime quant à lui que la construction de cet édifice traduit les nouvelles ambitions de la France au Gabon. «Nous voulons lire dans la construction de cette nouvelle ambassade, plus moderne et plus spacieuse que la précédente, la traduction des nouvelles ambitions que porte la France dans notre relation séculaire», a-t-il déclaré, ajoutant qu’il s’agit d’«une relation, faite d’écoute et de respect mutuel, qui a traversé les épreuves du temps, tout en se bonifiant et en se renforçant».

L’implantation de la nouvelle ambassade vise à offrir un meilleur accueil aux 8500 Français résidant au Gabon, ainsi qu’aux Gabonais et autres, tout en apportant un accompagnement aux entreprises françaises désirant s’installer dans le pays.

Bâtiment aux façades ornées de bois de Padouk, conçu par les architectes français et gabonais, Fabienne Bulle et Thierry Ngomo, il respectera, selon la représentation française au Gabon, les principes du développement durable : réduction de la consommation d’énergie, optimisation de l’utilisation de l’eau, gestion des déchets durant le chantier, il s’inscrit dans la démarche de certification HQE International par Cerway. A noter que le chantier a débuté en février 2019. Il devrait être livré en 2021.

Avant la pose de la première pierre, le membre du gouvernement français a eu plusieurs rencontres de haut niveau avec les autorités du pays en têtes desquelles le président de la République, Ali Bongo, mais aussi avec les responsables des deux chambres du parlement, Lucie Milébou du Sénat et Faustin Boukoubi de l’Assemblée nationale.



SOURCE : https://wordpress2.csse-tools.com/2020/01/10/gabon-france-pose-de-la-premiere-pierre-pour-la-nouvelle-ambassade-de-france-a-libreville-2/?remotepost=1819

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *